Comment pouvons-nous tenir une personne interdite de stade à l’écart des stades de football?

Le football doit être une fête. Afin d’éviter que moins de 1% de hooligans viennent gâcher la fête de plus de 99% de vrais supporters de football, les personnes interdites de stade doivent être tenues à l’écart des stades de football. La législation permettant d’imposer une interdiction de stade existe, des contrôles d’accès sont effectués, les personnes interdites de stade sont la plupart du temps retenues à l’entrée, mais le processus pour y parvenir peut encore gagner en efficacité.

A l’heure actuelle, la Cellule Football du SPF Intérieur envoie chaque semaine, par e-mail à la police et à l’Union Royale Belge des Sociétés de Football-Association (URBSFA), la liste des personnes qui se sont vu infliger une interdiction de stade. La police et les clubs de football utilisent cette liste lors du contrôle d’accès pour retenir les personnes interdites de stade à l’entrée des stades.

Développez une solution nous permettant d’optimiser la transmission d’informations et de savoir, en temps réel et de manière conviviale mais sécurisée, quelles personnes sont interdites de stade lors du contrôle d’accès aux stades de football et ce, dans le but de retenir ces personnes à l’entrée des stades.

Contexte

En 1998 , la loi football a été introduite. Celle-ci permet de prononcer des interdictions de stade. Et ce, suite au drame du Heysel et en prévision de l’Euro 2000 à venir. Cette législation permet de sanctionner de manière effective les comportements problématiques dans les stades de football.

La Cellule Football impose la majeure partie des interdictions de stade. Chaque année, la Cellule Football du Service public fédéral Intérieur prononce environ 1.000 interdictions de stade administratives. Les personnes qui envahissent le terrain, allument des feux d’artifices, font preuve de violence, incitent à la haine ou jettent des objets peuvent être exclues des stades de football pour une période allant jusqu’à 5 ans.

Outre ces décisions administratives, un juge peut également prononcer une interdiction de stade judiciaire. C’est le cas lorsque ces personnes commettent des faits plus graves. Le parquet avertit alors la Cellule Football de ces décisions afin d’imposer une interdiction de stade.

Par ailleurs, les clubs peuvent également imposer des interdictions de stade de droit civil lorsque le règlement d’ordre intérieur n’a pas été respecté. L’URBSFA informe la Cellule Football des interdictions de stade de droit civil qui ont été imposées.

Chaque semaine, la Cellule Football dresse dans Excel la liste des nouvelles personnes interdites de stade. Cette liste reprend les nom et prénom de la personne en question, le match au cours duquel elle a commis une infraction, le type d’infraction ainsi que les dates de début et de fin de l’interdiction de stade. La Cellule Footbal envoie cette liste par e-mail:

  • à l’Union Royale Belge de Football (URBSFA) qui la transmet aux différents clubs de football ;
  • à la DAO Sport (Direction des opérations de police administrative - Sport), au point d’information de la police fédérale pour les matches de football internationaux, qui diffuse ces informations auprès d’une centaine de zones de police locales ayant des stades de football sur leur territoire et où la législation football est d’application ;
  • aux différents parquets en Belgique.

De plus, par l’intermédiaire du Centre de Crise, la Cellule Football avertit les autorités locales et les gouverneurs des matches de football à risques afin que ces partenaires de sécurité puissent prendre les mesures nécessaires pour maintenir l’ordre public.

La majorité des interdictions de stade n’entrent en vigueur qu’un mois après la décision, mais il peut quand même arriver que la police ne soit pas immédiatement informée d’une interdiction de stade parce que l’avertissement n’est envoyé qu’une fois par semaine. Raison pour laquelle, durant le Hack4Gov, nous chercherons une manière plus rapide et plus efficace de diffuser les informations aux services et personnes nécessaires..

Il est préférable que cette solution de contrôle d’accès pour les stades de football puisse également s’étendre à d’autres évènements. Nous pensons par exemple à des festivals et concerts dans le cadre desquels les différents partenaires devraient être simultanément informés de l’interdiction d’accès de certaines personnes.

Plus d'infos :